Le Torticolis de la girafe

17 12 2012

C’est un spectacle frais et plein de vie qui se joue actuellement au théâtre du Rond-Point. Valse électrique, farce originale pour couples improbables, la pièce de Carine Lacroix met en scène huit personnages en quête d’amour et de rencontres. A voir absolument !

Le Torticolis de la girafe dans Critiques index-torticoli3

© Giovanni Cittadini Cesi

Phrases courtes, répliques choc, mise en scène suggérée, rythme enlevé… Le torticolisde la girafe parle d’amours échevelés, de corps-à-corps, de rencontres. Sur scène, quatre comédiens – deux hommes et deux femmes – sont propulsés dans la peau de huit personnages et autant de situations rocambolesques. Rien n’est jamais gravé dans le marbre, voilà l’idée. Sur un tour du destin, c’est tout un changement de perspectives qui s’offre à vous.

Des actrices qui portent la pièce

Les comédiens Grégoire Baujat et Mounir Margoum livrent une prestation impeccable, mais ce sont bien Alexie Ribes et Marie Êve Perron, les deux actrices, qui confèrent tout son brio à la pièce.

Mademoiselle Ribes, tout d’abord, est une boule d’énergie exubérante ; une vitalité maîtrisée et si bien chorégraphiée (grâce au travail remarquable de la chorégraphe Sophie Mayer) qu’elle donne envie de danser. Souplesse, légèreté, vivacité, tout y est. Ado dégénérée et un peu ignare, puis caissière névrosée qui étudie « le psychologique », l’actrice mêle savamment justesse et clichés avec une pointe d’émotion enfantine. Bref, Alexie fait honneur à son nom.

Avec son léger accent canadien, Marie Eve Perron est délicieuse. Un brin foldingue et chaussée de bottes en plastique, elle fait de Pépita un charmant personnage courant (littéralement) après l’amour. Mais l’on retiendra surtout la comédienne pour son interprétation de Domi-Do, la muse sublime et rejetée du poète torturé. Belle et lyrique, ses apparitions scéniques sont un pur plaisir.

Un univers décalé et empreint de poésie pour un jeu de l’amour et du hasard frais et entraînant, Le Torticolis de la girafe est un spectacle à ne pas manquer.

Le Torticolis de la girafe au théâtre du Rond-Point (salle Roland Topor), jusqu’au 14 avril 2012 à 18h30. Une pièce de Carine Lacroix, mise en scène par Justine Heynemann. Avec Grégoire Baujat, Mounir Margoum, Marie Êve Perron et Alexie Ribes. Relâche les lundis et le dimanche 8 avril. Réservation au 01 44 95 98 21

 


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Hasegmasup |
Marikeargente |
Devis de renovation |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Deeveboxi
| Bridkaflica
| From Italy to Paris